Panier Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

0,00 € Total

Les prix sont HT

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits (HT)
Continuer mes achats Commander

Comment définir le bon dissipateur ?

Il convient de refroidir convenablement l'élément de commutation pour que la température de jonction ne dépasse pas les valeurs spécifiées: typiquement 125°C ou 150°C (valeur dépendante des composants de puissance), mais aussi pour ne pas atteindre des températures de dissipateur (parties que l’on peut toucher) trop élevées (90 ou 100°C).

La détermination du radiateur peut se faire soit par calcul (voir note technique pages 4 à 6), soit directement à partir des courbes données par celduc.

Comment utiliser les courbes thermiques de nos fiches techniques ?

Thermal Curve

On peut directement déterminer le type de dissipateur à utiliser en fonction du courant commuté et de la température ambiante.

Exemple Ieff = 6 Ampères et température ambiante maxi = 38°C

Mode opératoire de la fig. ci-dessus :

1-repérer en abscisse de la courbe de gauche l'intensité à commuter

2-tracer une verticale à partir de ce point jusqu'à la courbe (1)

3-du point obtenu on trace une horizontale jusque sur la courbe de droite (2)

4-repérer en abscisse de la courbe de droite la température ambiante

5-tracer une verticale à partir de ce point jusqu'à rencontrer la droite horizontale tracée précédemment (3)

6-ce point détermine le type de dissipateur à utiliser

7-choisir le radiateur qui correspond à la courbe située au dessus de ce point . Dans l'exemple 1,2°/W (4)

Nous pouvons noter qu'avec un radiateur de 1,2°/W et 6A, la température ambiante ne devra pas excéder 54°C (8) (9)
Et avec un radiateur de 1,2°/W et une température ambiante de 38°C le courant maximum pourra atteindre 8A (5) (6) (7)

Pour consulter notre gamme de dissipateurs thermiques - cliquez ici